15 décembre 2005

Toussaint Chiarelli

Toussaint Chiarelli Originally uploaded by bati1.
Dans la série " Les figures", voici Toussaint Chiarelli, qui fut Conseiller Général du canton de Muratu, qui se limitait à l'époque aux communes de Rutali, Muratu, Rapale et Pieve. Il n'y avait qu'un seul département et l'assemblée départementale siegeait à Ajaccio. Toussaint Chiarelli, durant deux mandats successifs, fit beaucoup pour aider à financer les travaux d'infrastructure du canton (eau, routes, assainissement) et pour aider les personnes également. Il est içi, entouré de deux fidèles administrés, lors d'une remise de décoration.

5 commentaires:

À 19:10 , Anonymous Anonyme a dit...

Le village de Rutali, avec à sa tête son maire André Maroselli s'est uni pour assurer l'élection de Toussaint Chiarelli au poste de Conseiller Général du canton de Muratu.
La route Rutali-Muratu a été ouverte sous un de ses mandats. Désormais, le facteur allait en voiture chercher le courrier au chef-lieu de canton et l'âne qui avait été le seul moyen de locomotion jusque là a été mis au repos.
Toussaint Chiarelli fit beaucoup pour Rutali et il faut dire que les autres village, particulièrement Muratu étaient plutôt jaloux de voir un rutalais à la tête du canton.
Mais l'union de tous nos concitoyens avait été décisive et ils n'ont jamais eu à le regretter.
A.B

 
À 07:28 , Blogger moubarak a dit...

Cette photo me rappelle Toussaint faisant sa tournée de permanence à Murato à cheval,alors que la route
Rutali n'était pas ouverte
souvenir souvenir!!

 
À 13:48 , Anonymous Anonyme a dit...

Aux côtés de Toussaint Chiarelli, avec la moustache Ghjuvan Fiore Finocchi et Jacques Giacomoni.

 
À 15:08 , Anonymous Anonyme a dit...

Toussaint Chiarelli est incontestablement une des grandes figures de Rutali. Il a fait honneur à notre village. Les deux hommes qui l'encadrent sur cette photo étaient aussi de sacrés personnages. A sa gauche, moustaches relevées, on reconnait l'imperturbable Ghjuvan Fiore Finochi qui ne se séparait jamais de sa pipe. A sa droite, l'air guilleret et tenant à la main son verre, vide, Ghjambattistu Giacomoni(et non Jacques) est en train de balancer à Toussaint son expression favorite:"on change de costume mais pas de Pignon". Il y a de celà une cinquantaine d'années. Comme quoi il avait une sacrée longueur d'avance! Ti salutu o Pignon. jbg

 
À 15:38 , Anonymous Anonyme a dit...

Toussaint Chiarelli a marqué notre enfance et notre adolescence . Comment pourrions nous oublier les soirées pré électorales chez les Chiarelli où chacun s'affairaient à la préparation des vôtes par correspondance , avec la sollicitation des électeurs domiciliés sur le continent? C'étaient des soirées conviviales où Toussaint imperturbable , toujours serein ( Il est vrai que l'opposition était inexistante)élaborait sa stratégie de campagne ,nous donnait des consignes , faisait des pointages... Nous parlait de ses alliances , de ses" fidêles", des pas sûrs à sa cause...Cette période vécue intensément avec les Chiarelli nous ont donné le goût de la chose publique. Nous nous souvenons des tournées cantonnales d'avant et surtout d'après les élections . François Giacobbi (le père de l'actuel président du Conseil général de la Haute Corse) nous accompagnait dans ces virées.Nous nous souvenons des chansons composées pour la circonstance ( les médias étaient inexistants)notamment d'une d'entr'elles composée lors de l'élection qui opposait Toussaint à Bébé Morati " u bébé lune s'ine i bulladu" ....( le bébé lune s'est envolé) Et puis c'était la victoire . La victoire de la gauche !victoire (que l'on célèbrait en plantant un mât chez les Chiarelli mais surtout par une belle fête réunissant les électeurs du canton . cette fête se déroulait chez les Chiarelli mais aussi dans les caves de la maison Negroni ( actuellement Carlès)Les fritelle de pommes de terre étaient à l'honneur . Les femmes du village en préparaient des bassines pleines ce qui représentait plusieurs kgs de pommes de terre . Tous les préparatifs se faisaient dans le rataghju des Chiarelli sous l'oeil averti de Catherine . Malgré les tensions inévitables pendant les périodes électorales , j'ai conservé de ces années l'aspect festif et la bonhommie de Toussaint qui était un ami de ma famille, et qui a beaucoup oeuvré pour le canton de Murato et pour Rutali.
R Giansily

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil